10 aliments probiotiques à inclure dans votre alimentation

Le terme probiotique est dérivé du grec et signifie “pro-vie”. Il s’agit de micro-organismes vivants que l’on trouve naturellement dans l’intestin et qui apportent des avantages à l’organisme, tels que la protection contre les agents infectieux, la prévention des maladies et la préservation de la flore intestinale. Une mauvaise alimentation, des problèmes intestinaux, l’utilisation chronique d’antibiotiques et de laxatifs peuvent nuire à la flore intestinale en réduisant considérablement le nombre de bactéries probiotiques dans l’intestin. Dans ces cas, la supplémentation et l’insertion d’aliments riches en probiotiques dans le régime alimentaire deviennent nécessaires. Sachez ce qu’ils sont, où ils se trouvent et comment inclure des aliments probiotiques dans votre alimentation.

Que sont les probiotiques ?

Lles probiotiques peuvent être définis comme des micro-organismes vivants capables de profiter à l’hôte grâce à l’équilibre de la flore intestinale. Environ 80 ml de source probiotique deux fois par jour (soit un total de 160 ml par jour), favorisent déjà les bienfaits. La dose nécessaire varie entre 1 et 10 milliards d’ufc/dose (Cologne Forming Units – environ 100 millions de bactéries probiotiques). La plupart des yaourts et des laits fermentés garantissent cette dose.

Où trouve-t-on des probiotiques ?

Les probiotiques étudiés et utilisés chez l’homme sont des bactéries lactiques (Lactobacillus, Bifidobacterium, Streptococcus et Enterococcus) et des levures (Saccharomyces boulardii), que l’on trouve généralement dans le lait, le lait fermenté, les yaourts et le caillé. Il est important de se rappeler que, parce qu’ils sont dérivés du lait, ces aliments contiennent de fortes concentrations de graisses. Il est donc conseillé de choisir des aliments à teneur réduite en graisses et en sucres, pour éviter un déséquilibre de poids. En outre, Tatiana indique qu’il existe actuellement des pilules, capsules et sachets contenant les bactéries sous forme lyophilisée, qui n’ont pas besoin de réfrigération pour rester en vie, contrairement aux bactéries que l’on trouve dans les laits fermentés ou les yaourts qui peuvent être perdues si elles ne sont pas réfrigérées. Malgré la disponibilité accrue et l’accès facile à ces aliments, la consommation ne doit pas se faire sans discernement, car chaque sexe agit différemment.

10 aliments probiotiques à inclure dans votre alimentation

1. Yaourt : dans le yaourt, le sucre est transformé en acide lactique par fermentation bactérienne. Sa consommation est fortement recommandée en raison de ses propriétés nutritionnelles et des ferments laitiers présents dans sa composition.

2. Lait fermenté : aliment obtenu par la fermentation du lait avec ses propres levures. Dans sa production, il y a une diminution du pH du lait. Il est considéré comme un aliment fonctionnel et contient des probiotiques en quantité considérable.

3. Fromage : aliment fabriqué à partir de la coagulation du lait par des cultures bactériennes qui transforment les sucres du lait en acide lactique, comme c’est le cas dans le yaourt. En plus d’être riche en probiotiques, le fromage est un bon complément alimentaire, riche en protéines, en calcium et en phosphore.

4. Lait caillé : Le caillé ou lait caillé est la partie solide, résultant de la coagulation du lait. Il contribue à l’équilibre de la flore intestinale en favorisant sa régularité. Il est très riche en probiotiques.

5. Choucroute : La choucroute est une confiture de chou fermenté. En plus d’être une source de vitamine C, elle contient également beaucoup de probiotiques. La recette la plus traditionnelle pour préparer la choucroute est le chou, l’eau et le sel.

Sarrasin : connaître les bienfaits et voir comment l’utiliser dans les recettes

6. Missô : Le missô est un ingrédient traditionnel de la cuisine japonaise, obtenu par la fermentation de riz, d’orge et de soja avec du sel. Le résultat est une pâte utilisée principalement pour faire la soupe de missô. En raison du processus de fermentation, il est également riche en probiotiques.

7. Sauce Shoyu : la sauce Shoyu est fabriquée à partir d’un mélange de fèves de soja fermentées par des micro-organismes. Il peut être utilisé pour assaisonner les salades et dans la préparation de certains plats.

8. Kefir : Contrairement au yaourt qui n’est fermenté que par des lactobacilles, le kéfir est fermenté par trente-sept types de micro-organismes différents dans sa colonie, dont des levures, ce qui garantit un aliment riche en probiotiques.

9. Capsules probiotiques : aujourd’hui, un certain nombre de complexes riches en bactéries probiotiques sont disponibles sur le marché. Ils sont indiqués pour ceux qui ont des difficultés à insérer des produits laitiers. Un point positif est que les capsules n’ont pas besoin d’être réfrigérées. La consommation doit se faire sous surveillance médicale.

10. Probiotiques solubles : tout comme les gélules, les probiotiques solubles sont devenus populaires. La préparation est comme un jus instantané, il suffit de mélanger le contenu du sachet dans 200ml d’eau. Ils promettent de répondre aux besoins quotidiens de l’organisme en probiotiques.

Outre les aliments mentionnés ci-dessus, il existe actuellement des études récentes qui associent la consommation de mayonnaise, de viande, de pâtés, d’extraits de graines de légumes et de poisson à l’augmentation des probiotiques dans l’organisme.

Quels sont les avantages des probiotiques dans l’organisme ?

En médecine, les probiotiques sont utilisés dans la prévention et le traitement des maladies. Plusieurs études font état des avantages attribués aux probiotiques pour préserver l’intégrité intestinale et atténuer les effets des maladies intestinales telles que la diarrhée et les maladies inflammatoires de l’intestin. Il est également prouvé que les probiotiques stimulent la réponse immunitaire, modulent les réactions allergiques, améliorent la santé urogénitale des femmes et augmentent les taux de lipides sanguins. La synthèse des vitamines du complexe B, l’absorption du calcium, en tant qu’immunomodulateurs, l’inhibition de la carcinogenèse (tumeurs), la réduction des concentrations de cholestérol, et l’augmentation de la tolérance et de la digestibilité du lactose sont également des avantages. Malgré les nombreux avantages pour le maintien de la santé, la consommation de probiotiques devrait être associée à des habitudes de vie saines. Consultez votre nutritionniste ou votre médecin avant de modifier votre régime alimentaire.