Quelle est la dose journalière de vitamines ?

Les vitamines sont essentielles à l’organisme mais n’apportent pas de calories. Puisqu’elles ne sont généralement pas synthétisées par le corps (à part la vitamine B2, la vitamine D et la vitamine K), seule une alimentation bien équilibrée est susceptible de les fournir.

Les vitamines sont généralement considérées comme un groupe hétérogène de substances qui ont des effets comparables dans le corps humain.

Les vitamines sont indispensables pour de nombreuses réactions chimiques dans votre corps, pour la croissance et le développement et pour un système immunitaire sain et fort. Contrairement aux animaux, les humains dépendent d’un approvisionnement régulier en vitamines comme la vitamine C.

La dose journalière de vitamines

Les recommandations concernant les besoins quotidiens en vitamines doivent être considérées comme des lignes directrices. Elles varient en fonction de l’institution qui fait les recommandations et le besoins en dose journalière de vitamine.

Les différences résultent du fait qu’il est extrêmement difficile de mesurer les besoins réels de l’organisme. Des mécanismes complexes font que de nombreuses vitamines sont recyclables. Certaines vitamines sont produites par le corps lui-même ou par des bactéries intestinales. Des mécanismes d’absorption complexes rendent cette évaluation encore plus difficile.

Les vitamines : Doses élevées

S’il existe un accord sur une quantité minimale raisonnable de vitamines nécessaires, les avis divergent sur la limite supérieure. Un nombre croissant de scientifiques recommande un apport de diverses vitamines en “méga-doses” (plusieurs fois la dose quotidienne recommandée).

Toutefois, cette procédure doit être considérée de manière critique pour la dose journalière de vitamine. D’une part, au-delà d’une certaine dose, les vitamines sont excrétées inchangées, d’autre part certaines vitamines en grande quantité peuvent augmenter excessivement la consommation des autres, ce qui peut même conduire à une situation de carence. Si l’on a recours à la substitution de vitamines à forte dose, il faut alors procéder de manière très spécifique après un diagnostic préalable et uniquement avec des vitamines individuelles.

Les vitamines produites synthétiquement

Depuis longtemps, il est possible de consommer des nutriments sous forme “artificielle”. D’un point de vue chimique, les vitamines produites synthétiquement ont la même structure que les vitamines naturelles. Dans les fruits, les légumes et les produits d’origine animale, les vitamines sont toutefois associées à de nombreuses autres substances importantes dont vous connaissez encore peu la fonction dans le corps humain. Le risque de mauvais dosage dans la dose journalière de vitamine est également plus faible avec les sources naturelles.

Pour ces raisons, entre autres, la manière “naturelle” d’obtenir votre ration quotidienne de vitamines est préférable, d’autant plus qu’un corps sain n’a pas besoin d’un apport supplémentaire de nutriments avec une alimentation équilibrée et variée. Les préparations de vitamines ne peuvent pas compenser une alimentation déficiente et déséquilibrée.

Les vitamines : Symptômes de carence

En Europe, les symptômes de carence grave, faute de dose journalière de vitamine, avec des signes caractéristiques de maladie, souvent rencontrés dans les pays en développement, sont rares. Cependant, de nombreux symptômes non caractéristiques dus à une carence en vitamines sont également assez fréquents dans votre pays. Une fatigue accrue, un manque de dynamisme, des signes de dépression, des troubles digestifs et des troubles du système nerveux peuvent être les signes d’une consommation insuffisante. Une peau sèche et gercée, un coin de la bouche, des ongles cassants et des problèmes de croissance des cheveux doivent également être le signe d’une carence en approvisionnement.

Avec un corps sain, bien nourri et équilibré, il y a peu de risques de se retrouver dans une situation de carence. L’organisme humain dispose de mécanismes sophistiqués pour stocker, réutiliser et utiliser les vitamines avec parcimonie, c’est pourquoi il s’en sort avec des quantités extrêmement faibles.

Néanmoins, il existe des circonstances particulières dans lesquelles un manque d’approvisionnement peut se produire :

– La réduction de l’apport en raison d’un régime alimentaire déséquilibré avec une forte proportion de “calories vides”.

La perturbation de l’absorption (absorption), causée par une mauvaise digestion (perturbation de la production ou de l’absorption de la bile, après des opérations dans l’intestin mangé, dans les inflammations intestinales infectieuses ou chroniques, dans les malformations congénitales et dans l’altération de la flore intestinale après une thérapie antibiotique).

– La demande accrue, par exemple dans le contexte de situations de stress (infections, traumatismes, opérations, maladies chroniques), de grossesse ou de travail physique lourd (sports d’endurance, travaux lourds).

– La perturbation du stockage des vitamines dans le cas d’un dysfonctionnement du foie.

– L’augmentation de l’excrétion en cas de dysfonctionnement des reins et du foie ou de forte transpiration qui sont particulièrement exposés au risque de pénurie

– Les nourrissons qui sont nourris exclusivement au lait maternel à long terme (plus de quatre mois).

– Les enfants et adolescents ayant une alimentation déséquilibrée (trop de sucreries) et une demande accrue due à la croissance.

– Les femmes enceintes, car les besoins en vitamines sont plus importants, surtout à partir du quatrième mois.

– Les personnes âgées : L’alimentation est souvent inadéquate, la capacité d’absorption et de consommation étant en outre réduite au cours de la vieillesse.

– Les personnes qui couvrent leurs besoins énergétiques principalement avec de l’alcool. L’alcool est une énergie pure pour le corps et ne contient aucun nutriment. Une consommation prolongée et régulière en grande quantité peut provoquer des symptômes de carence (notamment un manque de vitamine B1).

L’overdose

Un excès de vitamines hydrosolubles est largement excrété par les reins ou le foie et a donc tout au plus des conséquences à court terme.

Les vitamines liposolubles (A, D, E et K), en revanche, s’accumulent dans l’organisme et peuvent avoir des conséquences importantes en cas de consommation excessive. En particulier chez les jeunes enfants, il est essentiel de respecter la dose prescrite par le médecin lors de l’administration de vitamines “synthétiques”.