Comment éviter les infections alimentaires en été ?

La consommation des aliments est une attention particulière à l’hygiène de la cuisine et des aliments afin de prévenir les infections d’origine alimentaire à la fin de l’été.

Le nombre d’infections d’origine alimentaire augmente au milieu et à la fin de l’été. Mais quelles les causes de ces infections alimentaires ? En effet, les micro-organismes tels que la salmonelle et le campylobacter se multiplient particulièrement bien sous l’effet de la chaleur et d’une forte humidité. Il peut en résulter des infections associées à des maux d’estomac, des nausées, des diarrhées et des vomissements. Pour prévenir les infections alimentaires, les consommateurs doivent actuellement accorder une attention particulière à une hygiène de cuisine et alimentaire rigoureuse.

Les causes des infections alimentaires

Selon des études scientifiques, 12 962 infections causées par des salmonelles ont été signalées chaque année. En effet, les grandes épidémies sont causées de manière répétée par la consommation de lait cru. Les enfants sont particulièrement souvent touchés par les infections d’origine alimentaire. L’intoxication alimentaire est due à la consommation des aliments infectés de bactéries. La présence de bactéries dans les aliments est, régulièrement, causée par la manque d’hygiène. Par cette raison, il faut toujours laver les fruits légumes pour éviter un toxi infections.

Selon un spécialiste, les bactéries telles que la salmonelle peuvent se multiplier de façon explosive à des températures entre 10 et 47 degrés Celsius. Les principales sources d’infection par Salmonella et Campylobacter sont les aliments d’origine animale : les agents pathogènes se trouvent dans les plats à base de viande et d’œufs crus insuffisamment chauffés ainsi que dans les glaces et les confiseries. Les salades et les germes pré-coupés et emballés présentent également un risque accru de contamination. Comme la plupart des infections se produisent à la fin de l’été. Pendant, la saison des barbecues et des pique-niques, il faut toujours prévoir une réfrigération adéquate pour les animaux et les denrées périssables, depuis l’achat jusqu’à la transformation. La plupart des intoxications alimentaires sont d’origine alimentaire. Avant d’acheter des œufs, par exemple, il est conseillé de bien voir sur la date de péremption. Il faut aussi mange des aliments bien cuits pour la prévention de quelconque infection alimentaire.

Des mesures préventives pour réduire le risque d’infection

Pour les denrées alimentaires réfrigérées et congelées dans des glacières, il faut bien les conserver surtout les denrées périssables telles que le lait, les œufs, les fruits de mer, la viande crue et les produits de charcuterie, ainsi que la volaille d’abattage immédiatement au réfrigérateur à une température de quatre à six degrés Celsius. Cela vaut également pour les salades, les desserts ou les mayonnaises à l’œuf cru. Lorsque vous faites un barbecue ou un pique-nique, veillez à le garder au frais.

Faites bien cuire les plats de viande – une température à cœur d’au moins 70 degrés Celsius pendant au moins deux minutes est recommandée. Il est préférable d’éviter de manger de la viande crue comme le carpaccio, la viande hachée ou la saucisse à tartiner en été, il y a un risque de salmonelle.

Ne gardez pas les aliments inutilement au chaud, consommez-les dans les deux heures suivant le dernier réchauffement.

Attention lors de la décongélation de la volaille ou du gibier congelés : l’eau de décongélation peut contenir des salmonelles. Recueillir le liquide séparément et l’éliminer immédiatement (rinçage à chaud). Nettoyez soigneusement les ustensiles de cuisine usagés et vos mains à l’eau chaude.

Évitez la contamination croisée : les bactéries sont souvent transférées des aliments crus vers d’autres aliments non emballés. C’est pourquoi les mains et les ustensiles de cuisine / plats doivent toujours être rincés à chaud après avoir été en contact avec de la viande et de la volaille crues. Lors de l’achat, assurez-vous que l’emballage est intact.

La consommation de lait cru augmente le risque d’infection par Campylobacter

Les femmes enceintes, les enfants, les personnes âgées et les malades qui présentent un risque accru d’infections graves ne devraient manger que des aliments pour animaux entièrement cuits et des germes. La consommation de lait cru présente le risque de contamination, surtout pour les enfants. Cette intoxication se présente par de douleurs abdominales, de vomissement ou même de fièvre. Si la situation s’aggrave, cette intoxication alimentaire peut conduire au décès même de la victime.

Si une infection à Campylobacter ou à Salmonella s’est néanmoins produite, l’absorption de liquides et le repos sont suffisants dans la plupart des cas. “Dans les cas graves ou lorsque des bébés ou des personnes âgées et malades chroniques sont touchés, un traitement antibiotique doit être envisagé en cas d’infection à Salmonella, conseille un spécialiste en sanitaire aliments. Toutefois, ce traitement ne devrait être basé que sur la détermination de la résistance, a déclaré l’expert. Le traitement des infections à salmonelles devient de plus en plus difficile en raison de la résistance croissante aux antibiotiques. Des études menées ont montré que les agents pathogènes présents dans les aliments sont très résistants aux antibiotiques. Le développement menaçant d’une résistance aux antibiotiques standard représentera à l’avenir un défi clinique majeur dans le traitement des infections graves à la salmonelle.

Pour conclure, il faut toujours laver et éplucher les légumes et les fruits avant toute consommation. Pour assurer la sécurité alimentaire, il faut garder dans des endroits secs les aliments à conserver. Pour éviter les infections origine toxi, il faut toujours vérifier la date de péremption.